Nouvelle Lune 16 oct 2020 – Code clef 32.4 ䷟

version audio

 

Situation dans le système de codes clefs que j’utilise : P.H.I

Cette nouvelle lune, d’après les codes clefs, nous fait percevoir ce qui nous fait éprouver l’échec, personnellement et dans notre cercle de proches, car ce code fait partie du circuit tribal. Plus précisément il est situé dans le centre énergétique relatif à l’instinct de survie.

Le chemin ascensionnel du code 32 va de l’Échec (ombre) à la Vénération (siddhi*) en passant par la Conservation (Don).

La peur de l’échec est ancrée dans la peur de ne pas être assez bien, de ne pas avoir assez ( pour la tribu ).

Lorsque nous sommes dans la blessure de séparation et que nous nous percevons d’une façon fragmentée, nous résistons alors à tout ce qui ressemble à une menace pour notre vision limitée et vulnérable de nous même.
Nous résistons aussi à tout ce qui nous fait craindre d’être exclu, et qui ne semble pas répondre à notre besoin d’appartenance.

Nous passons beaucoup de temps à courir après des solutions qui combleraient les manques que nous croyons avoir. C’est la condition humaine.

Avez-vous peur de perdre tout votre argent ? De ne pas pouvoir survivre ? Ou bien peur de mourir ? Dans quels domaines avez vous l’impression d’échouer ?

Comment tout cela affecte-t-il notre capacité à accueillir le changement ? -> fortement.

Ces peurs, sont des points de frictions très importants, nos résistances à des évolutions que nous avons pourtant souvent appelées de nos vœux.

Dans la tradition du Yi King

Avec cet hexagramme, on nous met en évidence que la cohérence est nécessaire pour durer.

Notre existence consiste en un changement continu, les seules choses qui durent sont les lois de l’univers sur lesquelles le changement est basé.

Tout comme la lune qui, la nuit, peut refléter la lumière du soleil caché,
de même, sur la Route du Soi, l’ego est toujours un reflet par rapport au Soi dynamique.
La lune qui pensait qu’elle était source de lumière, s’aperçoit lors de cette nouvelle lune qu’elle s’est totalement trompée. Malgré les apparences qui l’ont comblée, au moins le temps où elle était pleine ; elle s’est menti à elle-même avec beaucoup de talent.

Ainsi, il en va de l’ego qui pensait que sa puissance lui venait de n’importe où, rarement du Soi.

En cette nouvelle lune nous constaterons l’impuissance de l’ego lunaire ou négatif, qui brille mais ne rayonne pas. Et nous constaterons combien il conviendrait de lâcher toutes nos idées sur le « comment » nous pourrions nous sentir comblés. Mercure, planète de l’intellect est rétrograde.

La ligne 4 de l’hexagramme

Assurons-nous que nos objectifs soient réalistes, cohérents avec le Réel.

Si nous essayons d’accomplir des choses improbables, aussi tenaces soyons-nous, nous n’accomplirons absolument rien si nos attentes ne correspondent pas à notre nature et à la nature de chaque un.

La Lune brille, elle n’est pas le Soleil. Mais son rôle est tout aussi vital.
A cette image, nous devrons peut-être réévaluer nos désirs et ambitions, et l’idée que nous avons de nous-même pour mieux nous accomplir. Nous devrons accepter qui nous sommes et quels sont nos talents en dehors de tout conditionnement. Il faudrait pouvoir, un temps, faire abstraction de nos blessures personnelles. A défaut, cette nouvelle lune nous aidera.

Une nouvelle lune pour retrouver cohérence

Lorsque nous en voulons aux autres ou aux circonstances face à l’inattendu et aux contrariétés, nous nous percevons comme des victimes ou bien nous nous sentons coupables et coupés du reste du monde.
Alors, revenir à la conscience de SOI est essentiel pour grandir et apprendre à écouter notre intuition. Mercure est rétrograde et le mental doit capituler et éprouver plus grand que lui. Il faut parfois de grand bouleversement pour que nous en arrivions là.

Aussi perturbant que cela puisse être, la clé est de développer la confiance en cette cohérence universelle. Car elle nous fournit exactement selon nos besoins et quand il y a besoin.

Cet hexagramme fait partie d’un point énergétique qui met en avant l’aspect tribal de la préservation de l’espèce. Ce talent particulier de la Conservation consiste à se voir comme faisant partie d’un Tout. A l’origine, pour survivre, notre espèce avait besoin des talents de chacun et chacun avait conscience de la nécessité du lien avec les autres pour survivre en tant qu’espèce. La solidarité n’état pas un vœux pieux, c’était une vraie nécessité.

Cette nouvelle lune nous permettra peut être de développer le talent de la Conservation, en nous montrant que la technologie ne fait pas tout, que nous avons besoin les uns des autres, et à quel point.

Elle pourrait aussi nous montrer comment ce sont nos talents propres qui sont utiles à l’ensemble et non pas le fait de répliquer le succès de tel ou telle, sur le seul critère de l’économie financière ou de l’intellect. L’esprit de comparaison et de compétition n’est pas si favorable à la conservation, chacun à son rôle spécifique. « Soyez vous-même, les autres sont déjà pris. » disait Oscar Wilde.

L’échec (ombre du code clef 32) n’est qu’une conséquence du fait de se couper du Tout, en résistant à être Soi.

Alors que nous augmentons notre fréquence en tant qu’espèce, pour développer le talent de Conservation, nous revenons à la nature.

On peut se représenter la nature telle une racine-mère. Son caractère sauvage est sa force et nous, l’humanité, en sommes une jeune pousse vibrante avec des rêves de transcendance.

Au fur et à mesure que nous apprenons à honorer d’où nous venons, la Terre nous apprend comment évoluer en harmonie avec ses rythmes et cycles naturels.
En l’observant, nous retrouverons notre esprit intérieur véritable et donc la cohérence.
Une fois que nous avons cela comme point d’ancrage, humbles, nous pouvons suivre son essence pour mener nos vies. Nous pouvons recontacter le Soi sauvage en nous, et changer notre perception. Le résultat, l’individuation, sera vraiment transcendant. C’est le grand secret de la Conservation, savoir que nous sommes au service du Tout, tout en étant individué. C’est faire le choix conscient d’être au service, en pliant humblement le genou sur l’humus.

Observons la Nature et découvrons ce qu’est la vénération.

 

Bien à vous,

Sophie

 

*Siddhi (devanāgarī: सिद्धि) est un terme sanskrit qui signifie « accomplissement », « perfection » ou encore « succès »

Laisser un commentaire