52.6 ䷳ Pleine Lune Yi King du 30 décembre 2020 – Rester Tranquille

La dernière pleine lune de l’année 2020 aura lieu le 30 décembre à 4h30mn en France. Elle arrive en plein bilan, ni trop tôt, ni trop tard, mais pile au bon moment pour se poser dans son énergie. Certains à cette période font traditionnellement un bilan de l’année écoulée.

Contexte astrologique

Dans le signe du cancer

la Lune nous invite à rester en comité familier et intime. Les thématiques Cancer sont la sensibilité, la famille et les attachements.

Des conjonctions de planètes transpersonnelles puissantes

Il y a tout d’abord, l’étoile de Noël, Jupiter-Saturne en conjonction en Verseau
que nous avons largement abordée dans un article précédent.

Puis encore, Saturne à 1° Verseau conjointe Pluton à 24 °Capricorne
que j’évoque afin de ne pas omettre le contexte de l’année écoulée. Année qui a vu la triple conjonction Saturne Jupiter Pluton s’exprimer longuement en capricorne, avant le passage en Verseau de « l’étoile » évoquée au paragraphe précédent. Vous savez quelle ambiance générale cela a apporté à 2020.

Enfin, Uranus Rétrograde conjointe à la Lune Noire en Taureau,
nous force à sortir de notre zone de confort. Cette conjonction se rapproche et ne sera exacte qu’en 2021. Mais ces deux points créent énormément de tension. Il y a une charge énergétique en augmentation. Probablement vers un point de non-retour ensuite. Uranus nous parle de soudaineté, d’innovation ou de renouveau.

La Lune Noire est un point fictif, c’est un point calculé. Elle témoigne d’un facteur karmique majeur, là où l’âme domine la matière. Dans le signe du Taureau, le concret, la matière signifie beaucoup. Il va y avoir une secousse, symbolique  mais probablement pas seulement, surtout en conjonction avec Uranus. D’autant, que le 20 janvier 2021, Mars rejoindra Uranus avec son énergie de mise à feu.
(Même si ce n’est pas mon propos prioritaire sur ce blog qui invite à regarder vers soi,
certains relèveront l’importance de cette date, dans le contexte politique, pour les États-Unis… au moins.
« Dedans comme dehors et dehors comme dedans ». Les changements devraient être à la mesure de ceux que nous sommes capables d’opérer en nous-mêmes lors de cette pleine lune.)

En sélectionnant ces aspects, j’espère vous avoir permis de noter l’extraordinaire montée en puissance des énergies affûtées qui sont en jeux en chacun de nous.

Le Messager

Mercure en conjonction avec la nouvelle lune, nous avait suggéré de prendre un nouveau départ dans notre façon de communiquer. Il se retrouve maintenant en face de cette pleine Lune.

Il pourrait mettre en évidence tous les disfonctionnements et les jeux de pouvoir sous-jacents dans notre communication. Et, nous devrions percevoir sensiblement là où nous nous prenons les pieds dans le tapis. C’est-à-dire que nous allons percevoir les conflits intérieurs que j’avais évoqué alors (je vous invite à relire les paragraphes concernant Mercure, « Puissance vs Pouvoir », etc.).

Nous devrions avoir des révélations sur ce qui n’est plus correct ou admissible pour nous, dans nos propres comportements en priorité. Peut-être pourrons-nous observer que certains schémas ne fonctionnent simplement plus du tout. Soit parce que nous allons gaffer, nous voir faire ou soit que nous allons voir faire nos proches en miroir.

Ce ne sera pas forcément agréable puisque a priori ce sont des comportements que nous souhaiterions voir disparaître, mais cela peut faire partie du processus.

La Lune opposée à Mercure devraient nous pousser, en tout cas je le souhaite, à apprendre à dissiper les malentendus et à exprimer ces conflits intérieurs qui d’ordinaire restent cachés. Pour exemple : « j’ai souvent peur de ce que tu vas me répondre alors, dans le monde d’avant je préférais ne pas te demander. J’agissais ainsi en fonction de ce que je croyais que tu répondrais. Mais au final je ne te laissais pas t’exprimer. Dans le monde de maintenant, j’ai suffisamment confiance en moi pour te poser la question et écouter ton choix / ce que tu ressens. Je te laisse te sonder intérieurement et t’exprimer. Je laisse ainsi la possibilité au nouveau d’advenir, je laisse la place pour que les schémas ne se répètent pas, je te laisse la liberté de changer ou pas » …etc.

La pleine Lune, une loupe grossissante

Plus nous verrons ces petits jeux subtils, mieux ce sera. Le monde deviendra plus bienveillant, honnête et transparent à la mesure de notre transformation intérieure. En nous sentant confiants en notre puissance, nous serons capables d’accepter la puissance de l’autre. Les puissances cohabitent en synergie. Tandis que le pouvoir existe par la comparaison et la destruction.

Au final il s’agit d’oser exprimer qui nous sommes vraiment. Observons aussi tous les endroits où nous sommes un peu dans la vengeance même très discrète : ces moments où nous arrêtons de donner ce que nous pouvons donner, ces endroits où nous sommes en rétention pour punir l’autre, ces façons de bouder ou juste d’éviter l’autre.
Nous essayons alors de détruire le lien, ce qui est contre nature. Osons être en relation tout en n’étant pas d’accord ou en exprimant nos différences.

Ne nions pas le lien. Nous sommes reliés. Malgré le confinement, et bien que nous soyons cons finement. (tant pis, sourire) C’est le moment d’en sortir par tous les moyens : pratique de la communication non violente ou cheminement personnel autre. En tous cas, sortons de l’illusion de la séparation.

Le Yi King : 52 Rester tranquille

Dans ce contexte, rester tranquille consisterait pour moi à ne pas en rajouter sur ce que nous allons observer. Accueillir et voir nos responsabilités, et ne pas basculer dans l’accablement et la culpabilisation qui sont inutiles.

La présence parfois suffit.

Le Yi King traditionnel

Mais voici ce qu’en dit Legge, et à peu de chose près ce que disent aussi Wilhelm et Baynes :
« L’homme supérieur, restant tranquille, ne permet pas à sa pensée d’aller au-delà des devoirs de sa situation immédiate. »

Une grande partie du travail consiste à demeurer dans la volonté de rester présent. Quiconque a déjà essayé peut attester que «ne rien faire», est probablement une chose difficile à demander à un être humain.

Nous sommes traversés par un flot incessant de peurs et de désirs – les sens sont programmés sans réfléchir pour les dissiper. Et, lorsque nous interrompons ces programmes, une grande agitation se produit dans la psyché. Nous sommes tellement habitués à ressentir désirs et pulsions,  instincts et  appétits comme faisant partie intégrante de nous-même, que nous sommes rarement conscients qu’ils créent en fait des forces autonomes.

Commentaire

Ces programmes autonomes sont des non-choix, qui nous échappent tout autant que ce qui nous provient d’autres personnes, créatures ou objets du monde physique. Essayez de contrôler une habitude enracinée, comme la bouderie ou la rétention, et observez à quel point c’est un effort d’imposer votre volonté d’aller vers l’autre et de continuer à communiquer, dire ce que vous sentez vraiment..et ne pas verser dans l’interprétation en écoutant attentivement.

Qui contrôle qui ?

La Nouvelle Lune nous invitait à nous interroger sur la présence d’un dictateur interne. Il s’agit ici, lors de cette pleine Lune, soit de le voir, soit, mieux encore, de ne pas le laisser faire (le laisser fuir ?).

C’est en résonance avec l’hexagramme 60 mis en valeur par la conjonction Jupiter Saturne du 21 décembre : « une discipline douloureuse ne doit pas être respectée ».

Et si nous sommes vraiment dans la puissance de sortir d’être un con finement, nous saurons déjouer nos tentatives de rompre les liens, de nous replier, d’éviter la conversation avec autrui, de le rejeter, de l’intimider, de faire comme si l’autre n’était pas là alors qu’il est là.

Le tyran intérieur voudrait rayer l’altérité de la carte. L’autre le gêne. « L’enfer c’est l’autre » selon lui. Il veut pouvoir croire qu’il est tout puissant.
Le souverain sait se tempérer et rester dans sa présence royale avec l’autre. Il sait qu’il y a plus grand que lui et ne prend pas les choses personnellement, du point de vue de l’ego.

Hexagramme 52 Ligne 6 : reliance et présence

« Lorsque votre sang-froid peut aller même au-delà de la situation dans tous les aspects de votre vie, vous pouvez pénétrer le vrai sens des choses. De ce point de vue vient une grande chance. » Wing

Dans cette pleine conscience en restant tranquille, l’objectif est d’atteindre la paix du coeur. En faisant cesser l’inquiétude, en prenant de la hauteur de vue et en étant confiant en l’union, même en cas de conflit apparent, on ne cherche pas à s’évader de la situation où on se trouve. La reliance sereine à plus grand que soi, donne la confiance suffisante.

Chaque Un se sent bien relié à son Un. Ne pas s’évader et rester présent, en paix, suffit.

Code Clef 52

Stress – Continence – Immobilité

Acide aminé : sérine.
La sérine a un rôle très important, notamment au niveau des systèmes nerveux et immunitaire.

Partie du corps : le périnée (le Père inné)

« Ce don 52 a un impact énorme sur le corps émotionnel. Il communique et respire le calme dans toute son aura. Des gens dans le monde ne sont pas troublés par les crises extérieures – telles que les troubles émotionnels ou les conflits humains et la guerre. Ce sont les gens qui ont ce 52ème Don. »

 Richard Rudd, 64 ways

l’ombre du Stress

L’ombre de ce 52ème est l’incapacité de ne pas réagir de façon posée à la peur.
Il s’agit d’une réactivité qui nous emmène toujours dans l’une des deux directions – s’écrouler ou fuir en courant.

Nature répressive : la fixité, l’inertie / Nature réactive : l’agitation

Compte tenu de sa connection chimique à notre système d’adrénaline, cette Ombre est préoccupée par l’activité physique ou le manque d’activité. Car comme nous l’avons dit, ce sont les deux réponses humaines au stress. Nous avons tendance à penser que le stress a une dynamique chaotique et frénétique, mais il a aussi un autre côté plus réprimé. En ce qui concerne la 52ème Ombre, il y a deux types de personnes : celles qui sont simplement coincées et celles qui ne peuvent pas rester immobiles. Personnellement, je m’imagine cette ombre comme un lapin dans des phares soit il est pétrifié sur place le coeur battant à quinze mille/minute, soit il bouge de façon totalement irrationnelle en se mettant encore plus en danger.

le stress et le corps aurique collectif

En ce qui concerne  cette 52e Ombre donc, nous devons comprendre quelque chose au sujet de cette forme de stress : il s’agit d’une pression collective plutôt que d’une pression personnelle. C’est un stress lié à notre environnement et à ceux qui nous entourent.

Notre environnement est formé par les limites de l’aura humaine. L’aura humaine moyenne s’étend de sorte que, lorsque vous êtes dans la même pièce que quelqu’un d’autre, vous êtes dans l’aura de cet autre. Il y a deux auras et une troisième qui est l’ensemble des deux : le corps aurique collectif. Plus vous avez de gens dans le même lieu, et plus le corps aurique collectif grandit. Dans les zones densément peuplées, comme les villes, il est pratiquement impossible d’échapper à l’aura collective des autres, même dans le sanctuaire de votre propre maison. Dans les régions plus rurales, la pression de l’aura est moindre et le degré de stress environnemental est donc potentiellement moins élevé.

Un voile

En raison de l’énorme population de notre planète, il est en fait difficile d’échapper entièrement au vaste champ énergétique collectif de l’humanité. Des milliards d’auras s’entremêlant forment une grande gaine qui couvre notre monde. Cette gaine est ce qui empêche les êtres humains de voir et de vivre la véritable unité de toute conscience. C’est la construction connue en Orient comme la « maya » – ce qui signifie l’illusion.

Notre ADN

L’ADN humain est une substance fascinante à laquelle je fus ramenée sans cesse sur mon chemin.

Extraits de ma page « Pourquoi parler de jardin d’ADN« 

Les codes chimiques contenus dans l’ADN, bien que déterminé dès la naissance, restent sensibles aux champs d’énergies vibratoires. Les généticiens se réfèrent à la constitution génétique d’un individu comme le génotype, alors qu’ils  se réfèrent aux manifestations de cette composition comme le phénotype. La fréquence de l’énergie passant par le génotype détermine donc dans une certaine mesure les manifestations du phénotype. Ce que cela signifie, c’est que notre environnement affecte grandement la façon dont nous nous sentons, dont nous nous comportons, et surtout, il influence ce que nous pensons que nous sommes.

Au niveau le plus subtil, notre véritable environnement est le monde subatomique des vibrations. La fréquence à laquelle nous sommes accordés  détermine réellement notre environnement, indépendamment de notre géographie physique.

Comment faire ?

La seule façon d’échapper à ce champ de programmation collective est de s’élever à un niveau énergétique supérieur. Cela signifie que nous devons en quelque sorte augmenter la fréquence de l’énergie se déplaçant à travers notre génotype. Lorsque cela se produit, alors le phénotype – la façon dont notre nature est vécue et exprimée – peut changer, même si le génotype ne peut jamais changer.

Ce qui se passe pour la plupart des êtres humains, c’est que nous avons tendance à nous élever en fréquence au-dessus du champ d’énergie de base de notre génotype pendant des périodes de temps, puis nous retoquons dans des fréquences plus basses (sur ce site appelée fréquence de l’ombre). Il est extrêmement rare que quelqu’un s’élève en permanence au-dessus du champ de stress. Le secret serait de changer son environnement intérieur. Tout dépend de ce que vous voyez et entendez. Si tout ce que vous entendez est le bruit, et que tout ce que vous voyez est le chaos, alors cela déterminera votre expérience.  Si  cependant, vous vous maintenez dans une fréquence plus élevée, alors la même vie pourra être expérimentée comme si vous viviez dans un monde totalement différent (sur ce site appelé fréquence du don ou même du siddhi).

Le stress est un état de pression physique provoqué par l’abaissement de la fréquence. Une des manifestations du stress est l’incapacité d’échapper à l’anxiété mentale. Ce qui  se passe, c’est que nous donnons à l’esprit le pouvoir de prendre des décisions qui, nous l’espérons, mettront fin au stress. Cependant, cela ne peut se terminer qu’en catastrophe puisque l’activité du mental est en  fait la manifestation du stress lui-même. Il s’agit d’une boucle de biofeedback  classique qui renforce l’état auquel nous essayions d’échapper.

Le don de la Continence

On peut choisir de parler de continence ou de retenue, c’est équivalent. Il faut se souvenir qu’il s’agit de ne pas figer, ni de laisser aller l’énergie dans tous les sens et notamment l’énergie mentale. Il ne s’agit pas de cristalliser ni de disperser. On ne bloque pas et on n’agite pas non plus.

Quoi de mieux que d’évoquer une respiration apaisée pour comprendre de quoi il s’agit.

Pour cette pleine lune, peut-être pouvons nous choisir ce qui constituera notre environnement pour qu’il soit apaisé et pour qu’il nous aide à nous élever au-dessus de la fréquence de l’ombre, loin du stress. Choisissons ce que nous écoutons, ce que nous voyons et pesons ce que nous disons. Aussi, restons en lien.

C’est ainsi que nous influencerons l’aura collective et mettrons toutes les chances de notre côté pour 2021.

Rejoignons nos auras paisibles et diffusons notre puissance collective tranquille.

 

Avec vous,

Sophiə

 

Laisser un commentaire